ARTICLE INTÉRESSANT DANS ICT JOURNAL

Les efforts pour lutter contre la pénurie d’informaticiens sont insuffisants, prévient l’association ICT-Formation professionnelle Suisse. Sans mesures supplémentaires, l’économie du pays connaîtra dans huit ans une pénurie de 35’800 spécialistes ICT.

Les efforts de la Suisse pour contrer la pénurie d’informaticiens sont insuffisants. Tous les deux ans, l’association ICT-Formation professionnelle Suisse livre ses prévisions concernant l’évolution attendue du marché de l’emploi concernant les technologies de l’information et de la communication (TIC). Selon l’édition 2020 de l’étude, quelques 117’900 spécialistes ICT supplémentaires seront nécessaires d’ici 2028. Or, les nouveaux diplômés et le nombre de professionnels qualifiés qu’il est possible de recruter à l’étranger ne suffiront pas à combler ce besoin.

Vers une pénurie de près de 36’000 informaticiens en 2028

Aujourd’hui, la Suisse compte 242’600 personnes employées dans une fonction de spécialiste ICT (+50% en neuf ans). Dont près de 79’400 développeurs, 31’400 analystes système, 15’300 ingénieurs système et 15’000 designers multimédia. D’ici 2028, près de 30’000 spécialistes prendront leur retraite et près de 36’000 quitteront le pays. En parallèle, changements structurels et croissance économique impliqueront de créer 54’300 nouveaux postes dans les TIC. L’un dans l’autre, la Suisse aura donc besoin de 117’900 spécialistes en plus. ICT-Formation professionnelle Suisse estime à 38’000 le nombre de diplômés qui entrent sur le marché de l’emploi d’ici 2028. En outre, 44’000 professionnels qualifiés pourront débarquer de l’étranger. Verdict: si davantage d’efforts ne sont pas fournis pour améliorer les capacités de formation, la Suisse connaîtra dans huit ans une pénurie de 35’800 spécialistes ICT.

Source: ICT-Formation professionnelle Suisse, 2020

Aujourd’hui, la Suisse compte 242’600 personnes employées dans une fonction de spécialiste ICT (+50% en neuf ans). Dont près de 79’400 développeurs, 31’400 analystes système, 15’300 ingénieurs système et 15’000 designers multimédia. D’ici 2028, près de 30’000 spécialistes prendront leur retraite et près de 36’000 quitteront le pays. En parallèle, changements structurels et croissance économique impliqueront de créer 54’300 nouveaux postes dans les TIC. L’un dans l’autre, la Suisse aura donc besoin de 117’900 spécialistes en plus. ICT-Formation professionnelle Suisse estime à 38’000 le nombre de diplômés qui entrent sur le marché de l’emploi d’ici 2028. En outre, 44’000 professionnels qualifiés pourront débarquer de l’étranger. Verdict: si davantage d’efforts ne sont pas fournis pour améliorer les capacités de formation, la Suisse connaîtra dans huit ans une pénurie de 35’800 spécialistes ICT.

(Source: ICT-Formation professionnelle Suisse, 2020)

Aux entreprises d’assumer la responsabilité de former la relève

Pour limiter la pénurie annoncée, les auteurs de l’étude appellent à prendre des mesures sans plus tarder. «L’immigration doit rester aussi simple que possible», confie à la rédaction Serge Frech, directeur d’ICT-Formation professionnelle Suisse. Outre l’amélioration des conditions-cadres de l’immigration des spécialistes ICT, il convient de créer de nouvelles places d’apprentissage et d’investir dans la formation continue. Les TIC ne sont pas le seul secteur d’activités à devoir se sentir concerné. «La majorité des spécialistes ICT sont employés dans des secteurs très variés de l’économie et dans l’administration publique. Les entreprises de toutes les branches ainsi que l’administration publique doivent donc assumer la responsabilité de former une relève suffisante dans le domaine ICT», ajoute Serge Frech. Aujourd’hui, près de deux-tiers des spécialistes ICT sont employés ailleurs qu’auprès de prestataires IT et d’entreprises télécoms.

Image Article

AUTRES ARTICLES

Les Archives